Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW

Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW
Sam 16 Aoû - 14:25






Jafar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : l'abruti du village
• Descendant de : ishtar - déesse de l'amour physique et de la guerre
• Origine : assyrienne et babylonienne
• Héritage : annihilation du désir - tu as seulement besoin de savoir que je vais t'empêcher de faire la teuf

• Fiche : si tu ne tiens pas à tes neurones
• Carnet : si tu ne tiens pas à ton intégrité sociale
Heavs
Voir le profil de l'utilisateur
Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde  --  WILLOW Empty

mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde
ft. willow • step one : infiltration • #BBD2E1
le soleil brille, les oiseaux chantent et c'est un nouveau jour qui commence aujourd'hui dans la colonie de vacance cataclysm de deive l'hermaphrodite. quoi ? j'me sens d'humeur poétique ce matin. aujourd'hui c'est dimanche et ceci mesdames et messieurs est un drame. pourquoi ? parce que le dimanche jafar ne travaille pas. si jafar ne travaille pas, il n'a rien à faire. s'il n'a rien à faire, il s'ennuie. et quand jafar s'ennuie, jafar invente des conneries. des grosses conneries. des très grosses conneries.

comme par exemple celle qui vient de germer dans son cerveau tout ramolli et qui pourrait s'avérer fatale pour sa santé physique -non parce que la santé mentale, ça fait longtemps qu'a plus d'espoir- s'il se fait attraper par les animateurs de la colo.

sortant du grenier qui lui sert d'appartement -quoi ? ça rapporte rien de livrer des pizzas, monsieur n'est pas bien difficile à contenter et il préfère garder son argent pour autre chose que se payer un toit- c'est en gambadant joyeuse tel bambi dans la pampa qu'il se rend vers son complice involontaire de la journée : le roy merlin. tel un ninja fortement discret en survêtement orange, il s'introduit dans le magasin, direction le rayon peinture. c'est là-bas qu'il trouvera son bonheur. et le malheur de ceux qui devront ensuite passer derrière lui mais on n'en n'est pas encore là.

devant lui s'étend le paradis, selon sa définition très personnelle de l'instant. des pots de peinture partout. par-tout. des petits. des gros. des jaunes de tous les jaunes. des rouges de tous les rouges. des verts de tous les verts. et j'vais m'arrêter là parce que sinon c'est trop long.

le choix est dur pour jafar. son âme d'artiste est toute émoustillée de tant de couleur, de possibilité, et il ne sait sur quel pot jeter son dévolu. et finalement, après maintes réflexions que nous associerons personnellement au hasard le plus total, jafar se saisi de cinq pots de peinture à la couleur tape à l’œil. scandaleusement tape à l’œil.

un vert pomme si flashy qu'on le croirait tiré du verger voisin à tchernobyl.
un rose barbie plein de paillette pour rendre le tout plus swaggy.
un bleu tellement turquoise qu'on le jurerait sortit tout droit du postérieur d'un poney magique.
un jaune poussin cécité garantie 100% non remboursable.
un violet bien d4rk pour réhausser les contours de son dessin futur.

ses pots en poche, ou plutôt dans le cadi, ainsi que ses pinceaux, voici jafar partant pour la caisse, acheter en toute légalité les armes de son crime futur. parce que oui, ça risque de tourner au crime de lèse majesté touça.

les pots acheté, jafar doit à présent débuter la première phase de son plan machiavélique. enfilant son costume du parfait ninja trop discret après le survêtement orange, c'est-à-dire une paire de lunette de soleil, une fausse barbe et une fausse moustache, le voila qui rase les murs si blanc de la cité céleste à la recherche de ze endroit. mais alors qu'il semble l’apercevoir, cet eden du crime, un drame se produit.

on l'a repéré.

Re: Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW
Sam 16 Aoû - 18:37






Willow
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Violence;
• Descendant de : Arès;
• Origine : Grecque;
• Héritage : Force herculéenne;

• Fiche : #stupidityyy
• Carnet : #wannadie
Deasks
Voir le profil de l'utilisateur
Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde  --  WILLOW Empty

MISSION SUICIDE : APPORTER UN PEU DE COULEUR À CE MONDE
ft Jafar •• #on est grave des fifous •• #00d9fa
Première étape, on évite de défoncer la porte en l'ouvrant. Deuxième étape, on évite d'hurler quand quelqu'un d'autre a fini le nutella. Troisième étape, on se retient d'étrangler l'autre lotus parce qu'il a ENCORE enlevé votre musique préférée pour "tu t'envoles".

"Mon poing, il va s'envoler dans ta face, tu vas voir..."

Disney c'est bien, mais deux minutes -tant que c'est pas bambi parce que ce que ça peut faire chialer ce truc, même Scar il pleurerait devant c'est sûr. Oui Scar, et si tu vois pas qui sait, je t'invite à te pendre. (ou à te racheter une enfance) Mais toi Willow, tu vois qui sait, donc ons'enfout. Tout ça pour dire que tu étais d'une humeur de merde, ce matin là, mais genre vraiment vraiment beaucoup atrocement énormément. Ce qui était tout sauf une bonne chose. Tu étais donc d'humeur massacrante, mais aussi de celle qui te donne envie d'emmerder le monde entier, et et et même, même, de mettre un supo à Dei voilà. Machinalement, tu levas la tête vers le plafond. Il avait pas du l'aimer, celle-là... OSEF. Tout cela pour dire que tu étais d'une humeur à chier, et qu'en plus, tu n'avais aucun défouloir. Parce qu'aujourd'hui, ton parton t'avais vu, même si t'étais venue, et t'es repartue. Parce que "tu allais faire peur aux clients", donc VLAN, tu étais congédiée pour la journée. Ça aurait du te mettre de meilleure humeur, mais NON.

Sortant du fleuriste, tu shootas dans un caillou -un peu gros le caillou, on pourrait presque appeler ça une roche à ce stade- un peu trop fort et troua une poubelle avec -je vous avait dit que c'était plus un caillou, vu le calibre- avant de partir en courant, ayant été repérée par une vieille, certainement propriétaire de la poubelle, qui t'appela à coup de noms d'oiseaux et te lança des... Patates dessus. Non mais sérieux, balancer des patates pour une poubelle, f*ck la logique. ALLEZ OSEF.

Après avoir courageusement fuie une vieille armée d'un sac de patates, tu arrivas à une conclusion très simple : ta journée allait nécessairement être merdique de bout en bout -et aussi que t'es pitoyable et conne; ou pitoyablement conne at choice. Pas vraiment essoufflée plutôt désespérée, tu te redressas gueulant un "MÊME PAS PEUR BANDE DE QUENOUILLE J'AFFRONTE UN DRAGON QUAND JE VEUX MOI" des plus logiques alors chut -besoin de prouver sa virilité féminine- -ou de fille d'Arès- -donc les filles d'Arès sont des hommes- avant de te retourner et de gueuler un "JE FERAIS LE TOUR DE RADEA EN UNE HEURE VOILA" pour toi-même parce que voilà, voyez-vous, cette fille -ou homme, la question est toujours en suspens- était une folle furieuse démunie de cerveau. Chose dite, chose faite, tu te mis à courir, sous le regard des passants des plus surpris, même si certains te reconnaissant eurent juste un air profondément blasé. Au bout d'une vingtaine de minutes tu commenças à être HS, parce que le but ce n'était pas de faire le tour, mais de le faire en une heure. Donc l'endurance tu l'avais passée à la trappe et avait tracé, et donc, tu étais morte. A plat. Décédée. Adieu. Voilà. Tu t'étalas au sol comme une crêpe qui n'a aucune dignité, parce que tu as la dignité d'une crêpe effectivement, soit aucune -elle saute avant de se manger violemment une poêle, non, aucune dignité- aux pieds d'un mur d'un blanc immaculé. Puis tu levas les yeux, toujours dans l'état de serpillière et tomba nez-à-nez avec des chaussures. Des tongs, plus précisément. Puis tu renfonças ton crâne dans le sol. Non. Aucune dignité. "Vous êtes sur la boîte vocale de Willow, laissez un message après le bip sonore, je vous répondrais dés que mon corps sera réanimé. BIIIIIIIIIIIIIP.". Voilà, tu pouvais mourir en paix.
Re: Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW
Sam 16 Aoû - 19:39






Jafar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : l'abruti du village
• Descendant de : ishtar - déesse de l'amour physique et de la guerre
• Origine : assyrienne et babylonienne
• Héritage : annihilation du désir - tu as seulement besoin de savoir que je vais t'empêcher de faire la teuf

• Fiche : si tu ne tiens pas à tes neurones
• Carnet : si tu ne tiens pas à ton intégrité sociale
Heavs
Voir le profil de l'utilisateur
Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde  --  WILLOW Empty

mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde
ft. willow • step two : trouver un complice • #BBD2E1
on l'a repéré.

c'est la cata. la mouise. la mayrde. la vraie. la même que celle dans laquelle se retrouve les mafiosi moustachu d'italie quand les poulets viennent ratisser la familia. il regarde autour de lui, cherche une autre eden. mais aucune ne lui semble aussi parfaite que celle qui se trouve devant lui. c'est son eden à lui. son paradis blanc. la scène de crime ultime. il ne peut pas y renoncer maintenant. il n'en trouvera probablement plus jamais une comme ça. il va la conquérir.

s'avançant vers la serpillière bleue qui lui fait obstacle, il se penche avec curiosité. cela ressemble à un être humain. mais il a apprit à se méfier. c'est peut-être un extra-terrestre. il pose ses sacs de course dans un coin discret. faudrait pas qu'il se fasse prendre en flag non plus. il se penche vers la...chose. ça bouge. ça lève ce qu'un personne normale qualifierait de tête. pour lui il s'agit d'une excroissance sphérique orné de deux gros tentacules bleus. ça la rabaisse.

ça parle.

"vous êtes sur la boîte vocale de willow, laissez un message après le bip sonore, je vous répondrais dés que mon corps sera réanimé. BIIIIIIIIIIIIIP."

il reste bête sur le coup. bon vous m'direz que ça change pas de d'habitude mais bon. il se penche encore. il est intrigué par cette chose qui parle. il se met à croupi. de son doigt, il touche la chose comme il touchera un concombre de mer rose fluo échoué sur une plage des caraïbes. la chose ne bouge pas. il insiste un peu.

"hééééé...t'es vivante, serpillière bleue ?"

il attrape les deux gros tentacules bleus. qui s'avèrent être eux-même constitués de pleins d'autres petits tentacules tout fin. ça ressemble à des cheveux. mais il ne se laisse pas prendre par le piège de la créature démoniaque. ce ne sont pas des cheveux, c'est évident.

"éhooooo ! t'es morte ?"
Re: Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW
Dim 17 Aoû - 15:16






Willow
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Violence;
• Descendant de : Arès;
• Origine : Grecque;
• Héritage : Force herculéenne;

• Fiche : #stupidityyy
• Carnet : #wannadie
Deasks
Voir le profil de l'utilisateur
Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde  --  WILLOW Empty

MISSION SUICIDE : APPORTER UN PEU DE COULEUR À CE MONDE
ft Jafar •• #on est grave des fifous •• #00d9fa
En mode serpillière turquoise, tu prouvais toute ton affection au sol froid et dur sur lequel tu gisais piteusement. Ta rencontre avec des tongs ne t'avait pas plus perturbée que ça, et ne t'inspirait pas non plus l'envie de te relever, ou même une quelconque gêne. Tu attendais que le type ne se barre, mais il ne semblait pas très inspiré par cette option et se pencha, te toucha de l'indexe le crâne. Tu ne réagis pas. Mais dans quelques minutes, s'il continuait, il risquerait d'y perdre un doigt. Ouais. T'as des tendances cannibales.

"- Hééééé...t'es vivante, serpillière bleue ?
- Non."

Et si tu continues, toi non plus. Tu ne relevais pas les yeux, tu voulais juste crever en paix, mayrd. Ouais, tu meurs facilement en fait. Fermant les yeux, tu inspiras un peu, pendant que l'autre gland attrapait tes deux couettes. Et il faisait mal. Tu allais le bouffer, c'est officiel. Non mais sérieux, qu'est-ce qu'on lui avait appris à cet abruti ? On lui avait jamais dit de laisser les gens agoniser tranquillement non ?! Ou qu'on ne tirait pas les cheveux des gens ? Ou, ou qu'on ne les appelait pas "SERPILLIÈRE" ? Ou encore, QU'ON NE LES FAISAIT PAS CHIER ?

"éhooooo ! t'es morte ?"

Tu te redressas brusquement, te retournas vers lui, le mitraillas à coup de regard-bazooka, puis balanças un "moi pas mais toi très bientôt." des plus équivoques n'est-ce pas. Puis, ni une ni deux, tu lui sautas au cou, parce que tu es très civilisée et que tu vas mieux. Le truc, c'est que, BIM, fail, tu te tapas le crâne dans le mur, poussas la gueulante, te rassis sagement en te frottant la tête, les larmes aux yeux et tout. Okay, c'était un signe. Le destin te disait d'être pacifiste avec lui. Et même si tu emmerdais profondément le destin, les murs avaient un certain pouvoir sur toi. Alors tu le regardas d'un œil furieux. Quelques secondes. Puis ton regard turquoise dériva sur les sacs derrière lui. Et BIM mode curiosité activé, ton regard passa de furieux à très grand, limite avec des paillettes et tout, traduisant une curiosité évidente évidemment -et oui la répétition était volontaire- et demanda de but en blanc :

"Y a quoi là dedans ??"
Re: Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW
Dim 17 Aoû - 16:19






Jafar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : l'abruti du village
• Descendant de : ishtar - déesse de l'amour physique et de la guerre
• Origine : assyrienne et babylonienne
• Héritage : annihilation du désir - tu as seulement besoin de savoir que je vais t'empêcher de faire la teuf

• Fiche : si tu ne tiens pas à tes neurones
• Carnet : si tu ne tiens pas à ton intégrité sociale
Heavs
Voir le profil de l'utilisateur
Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde  --  WILLOW Empty

mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde
ft. willow • step three : embrigader le complice • #BBD2E1
"hééééé...t'es vivante, serpillière bleue ?"

et la réponse tombe, implacable.

"non."

les deux gros tentacules chevelus dans les mains, voila que jafar réfléchit intensément -tout est relatif. la chose a dit qu'elle n'était pas vivante. donc selon toute logique elle est morte. évidemment. et puis soudain une lumière dans son esprit. un flash back digne d'une bella âgée de 60 ans et se rappelant avec effarement de son amour pour un soit disant vampire brillant au soleil. notre héro se rappelle soudain de ce que lui a dit son prof de bio un beau jour, alors qu'il était une fois de plus exaspéré par tant d'illogisme : "jafar. pour la dernière fois, non. les pierres volcanique ne se mangent pas."

oups. mauvais flash back. c'était plutôt :"jafar. je t'ai déjà dit que si c'était mort, ça ne bougeait et ça ne parlait pas."

voila. fier de cet éclair de génie, jafar s'interroge alors. la chose est-elle vivante ou morte ? elle lui a dit qu'elle était morte. donc selon la logique, elle est morte. mais son prof lui a dit que les morts ne parlaient pas. donc ça voudrait qu'elle n'est pas morte. et donc qu'elle lui a mentit. et donc qu'elle est vivante. mais si c'est son prof qui lui a mentit, alors ça voudrait dire que la chose est bel et bien morte. raaaaaaah ! c'est trop compliqué. qui croire ? la chose ? mais c'est peut-être un extra-terrestre. et on sait tous qu'on ne peut pas croire les extra-terrestres. le prof ? mais on sait tous qu'on ne peut pas faire confiance aux profs. et dans ce cas il se peut que les pierres volcanique soient consommables.

dilemme.

le mieux est encore de demander une confirmation non ? se penchant un peu plus vers la chose, voici notre héro qui demande :

"éhooooo ! t'es morte ?"

et voila que la chose se redresse, lui dévoilant un visage tout ce qu'il y a de plus humain. mais méfiance.

"moi pas mais toi très bientôt."

dit-elle. jafar a sa réponse. la chose est vivante. elle lui a donc mentit. son prof avait raison. elle n'est pas morte ! tout s'explique.

la chose, probablement humaine, jafar commence à douter de son appartenance à la tribu sauvage des @#5-&° de la planète houagadoudou, se cogne alors le crâne contre un mur sans qu'il ne comprenne la raison d'un tel comportement. une parade nuptiale ? allez savoir. jafar s'interroge. puis la chose crie. que dis-je ? gueule. et alors, plutôt qu'une parade nuptiale, le voila qui penche plutôt pour un rituel d'intimidation guerrier.

ce qui voudrait dire que, peut-être, il va douiller sa mère.

mais non. alors que jafar hésite entre humain et chose pour qualifier le truc bleu, celui-ci avise le sac. ohmyfuckingdei. le voila dans la mierda. notre jafar moustachu se jette, tel pocahontas sur son mec alors que son père est sur le point de le tuer après avoir apprit qu'il a piqué sa virginité à sa fille, sur son sac.

mais c'est trop tard !

"y a quoi là dedans ??"

il hésite. la chose est peut-être un espion au service de deive le directeur hermaphrodite. et dans ce cas elle ne doit rien savoir de son plan trop top ultra secret que même le code de la bombe nucléaire à côté c'est pas important. mais peut-être qu'elle est un ninja aussi. haw cey dur.

dilemme 2. le retour.

plus grand. plus fort. plus déterminé. bientôt dans vos salle de cinéma.

ala, je m'égare.

puis, notre héro avise les deux gros tentacules. ou couettes. il est pas encore sûr. et puis surtout, leur couleur. bleu. turquoise. pas aussi turquoise que sa peinture à la crotte de poney magique mais ! et là, il a cette magnifique réflexion.

si c'est turquoise, c'est gentil.

"c'est d'la peinture. pour redécoré le mur là. il est trop blanc t'vois."

il prend un pinceau dans son sac et lui met devant sa face. mais genre à 2 millimètres.

"tu veux peindre avec moi ?"
Re: Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW
Ven 22 Aoû - 14:46






Willow
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Violence;
• Descendant de : Arès;
• Origine : Grecque;
• Héritage : Force herculéenne;

• Fiche : #stupidityyy
• Carnet : #wannadie
Deasks
Voir le profil de l'utilisateur
Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde  --  WILLOW Empty

MISSION SUICIDE : APPORTER UN PEU DE COULEUR À CE MONDE
ft Jafar •• #on est grave des fifous •• #00d9fa
Tu étais passée par plusieurs états d'esprits en seulement quelques heures, ce qui aurait pu traduire, au mieux, un comportement des plus lunatiques et relativement inquiétants. Parce que, oui, passer d'un désir ardent d'exterminer l'espèce humaine à celui de prouver que l'on peut battre Chuck Norris les doigts dans le nez pour ensuite repasser par l'état de volcan en ébullition et, enfin, redevenir une gentille petite fille dont la curiosité fait briller les yeux, et ce en seulement trois posts, voire deux en fait, j'appelle cela relativement inquiétant. La magie du rp. Et là, ton regard passait du garçon en face de toi au sac puis de nouveau au garçon dans un ping-pong interminable, ignorant tout de la réflexion pour le moins absolument magique du type nommé Jafar, et ce même si tu ne le savais pas encore.

Si c'est turquoise, c'est gentil.

Si tu avais su qu'il était en train d'avoir une telle réflexion, tu aurais pu, au choix, décider de changer de couleur de cheveux ou, au contraire t'en féliciter violemment et même alimenter ton ego. Mais tu n'en savais rien et, concrètement, il n'y avait aucune chance que tu en doutes seulement. Qui, qui sur cette terre à part ce gamin (d'un an ton aîné) pourrait avoir une telle pensée, SERIOUSLY ?? Quoi qu'il en soit, tu lis pas dans les pensées, donc ce qu'il était en train de conclure dans sa boîte crânienne vide t'était aussi inconnu que le notion de pacifisme. Et tu attendais aussi patiemment que tu le pouvais une réponse qui était un peu trop longue à arriver pour toi. Même si elle n'avait pas pris plus de deux minutes.

"C'est d'la peinture. pour redécoré le mur là. Il est trop blanc t'vois."

Tu restas sans voix quelques instants, lanças un regard au mur d'un blanc immaculé, puis te retournas de nouveau vers le garçon, tombant nez-à-nez avec un pinceau. A, genre, deux millimètres de son visage. Clignement d'yeux, tu regardas de nouveau le garçon... Qui avait l'air le plus sérieux du monde, et semblait s'adresser à toi de façon tout à fait solennelle.

"Tu veux peindre avec moi ?"

Long silence.

Il était sérieux. Alors que tu réalisais ce fait, un immense sourire vint parer tes lèvres et des paillettes allumer tes yeux, et tu chopas les mains de l'inconnu -oui parce qu'avec tout cela vous ne vous êtes toujours pas présenté- avant de déclarer, de but en blanc :

"Je t'aime."

Sans la moindre transition, tu lui piquas son pinceau.

"J'aime l'art. Allons peindre."

Ou plutôt, tu adorais faire des conneries. Allez peindre. Tu te relevas brusquement, rabattus ta capuche sur ta tête, parce que des cheveux turquoise quoi de plus discret, et lui tendis une main en signe d'accord.

"Pas très discret pour faire des conneries. Osef. Tu t'appelles comment, juste ? Moi c'est Willow. T'as quoi comme peintures, fais voir..."

Sans attendre la moindre permission, tu te penchas vers le sac et en regardas le contenu, puis tes yeux brillèrent comme la lumière du port d'Alexandrie (fait naufrager les papillons de ma jeunesse) et tu sortis la peinture du sac.

"Bon choix, très bon choix."

Puis tu te tournas vers lui, un sourire plus grand que Cheschire ne pourrait jamais avoir -si, c'est possible.- un pinceau à la main, après avoir ouvert... Tous les pots. Let's paint !
Re: Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW
Mar 26 Aoû - 12:57






Jafar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : l'abruti du village
• Descendant de : ishtar - déesse de l'amour physique et de la guerre
• Origine : assyrienne et babylonienne
• Héritage : annihilation du désir - tu as seulement besoin de savoir que je vais t'empêcher de faire la teuf

• Fiche : si tu ne tiens pas à tes neurones
• Carnet : si tu ne tiens pas à ton intégrité sociale
Heavs
Voir le profil de l'utilisateur
Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde  --  WILLOW Empty

mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde
ft. willow • step four : l'heure du crime • #BBD2E1
le bras tendu dans une proposition solennelle, il attend sa réponse. jafar n'est pas du genre stressé ou anxieux. il se fiche bien d'être rejeté. si elle veut, tant mieux, il aura quelqu'un avec qui peindre. si elle dit non, tant pis, il peindra tout seul. il y a un silence entre eux deux. un silence qui commence à se faire long. trop long pour jafar qui est loin d'être la quintessence de la patience et qui commence à piquer du nez, doucement mais sûrement, sa narcolepsie le guettant. puis le réveil sonne, le sauvant de la sieste.

la chose, la fille, puisque outre un extra-terrestre ou un humain, il peut au moins affirmer que l'individu est de sexe féminin, vient de lui chopper les mains, et au passage le pinceau, un grand sourire sur les lèvres. sourire que d'autres auraient pus qualifier de "psychopathe" parce qu'elle faisait peur quand même, mais que jafar, incapable de faire la différence entre un pompier et une danseuse étoile, qualifie juste de "jolie" et "joyeux". jolie on ne sait pas, joyeux serait plus proche d'enthousiaste. et puis.

"je t'aime."

oh merde. c'était une parade nuptiale.

"j'aime l'art allons peindre."

il reste un instant immobile, la regardant juste se relever. elle lui a prit son pinceau là ! méchante ! tandis que jafar boude à même le sol, la chose, la fille, le truc turquoise là, lui tends une main, comme ça. jafar penche la tête sans vraiment comprendre avant de l’attraper. oui parce que quand on lui tends une main, peu importe la raison, il l'attrape. cey la vie.

"Pas très discret pour faire des conneries. Osef. Tu t'appelles comment, juste ? Moi c'est Willow. T'as quoi comme peintures, fais voir..."

ah. donc la chose a un nom. willow. willow. willow. willow... will...will...willy...willy ? willy.

willy donc. bien, la chose à une identité désormais.

"Bon choix, très bon choix."

quittant enfin le paver ô combien confortable de la cité pour retrouver la joie de la bipédie, où comment dire en se faisant chier qu'il se lève, jafar sautille vers la jeune fille, oubliant tous ses préceptes de parfait ninja appris pourtant si durement, et lui saute dessus avec un regain d'enthousiasme.

"willyyyy~ je suis content de te connaître aussi. mon nom à moi c'est jafar."

descendant du dos de la malheureuse, qui va certainement l'étriper quatre fois avant de le laisser mourir en paix, et se saisissant d'un autre pinceau et du pot de crottin turquoise de poney magique, se tourne vers l'eden encore immaculée, semblant réfléchir à son oeuvre future. le mot clé de cette phrase étant "semblant".

"qu'est-ce que tu veux peindre toi ? moi j'vois bien la mer~ avec des poissons. plein de poissons roses. et un soleil vert. et un arc-en-ciel à rayure violet et jaune. et bleu aussi. et rose. et vert. et on pourra même faire une ligne de l'infiniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii."

#ladroguec'estmal.

"t'en penses quoi ? ça te va ou tu veux faire autre chose ? et puis on pourra peindre les gens après. c'est bien de peindre les gens. moi j'aime peindre les gens et toi ?"

et sur cette déclaration, il trempe son pinceau dans le pot de peinture turquoise et commence à peindre la mer. ou en tout cas, quelque chose censé y ressembler.
Re: Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW






enchanté, moi c'est
Contenu sponsorisé
informations du personnage
Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde  --  WILLOW Empty

 

Mission suicide : apporter un peu de couleur à ce monde -- WILLOW

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première mission
» Un affreux suicide
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» Quantico: Mission FBI
» Sinon c'est du suicide?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-