« Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol

« Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol
Sam 12 Avr - 15:42






avatar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Blizzard
• Descendant de : Chioné
• Origine : Grecque
• Héritage : Création de neige

• Fiche : The cold never bothered me anyway
• Carnet : Mystére et boule de go.. neige
Deasks
Voir le profil de l'utilisateur


« Le chant des mangroves »
Barnabé & Absol

La mangrove était vraiment un endroit particulier. Les grands arbres à la cime lointaine vous surplombent lorsque vous vous y aventurez, et vous ne pouvait faire autrement que vous sentir minuscule. Et puis il y a ces bulles si étranges qui remontent du fond de l'eau et disparaissent tous les haut dans le feuillage. Même dans un monde magique comme celui-là la mangrove avait quelque chose de mystérieux. Comme si dans cet endroit la magie était plus présente qu'à n'importe quel autre. Mais sans doute était-ce juste une impression. Barnabé aimait bien y faire un petit tour de temps en temps, quand il n'avait rien d'autre à faire. C'était plus accueillant que Frozone, même si c'était là bas que son pouvoir était au mieux de sa forme. Il joignit les mains et se concentra. La température ne tarda pas à baisser entre ses paumes, et lorsqu'il les ouvrit ne rafale de flocon s'en échappa. Il arrivait à faire de la neige dans trop de mal dans cet environnement. L’abondance d'eau était un atout qui compensait la température, pas particulièrement basse.

Le silence n'est jamais complet dans les forêts, pourtant le calme règne. Le battement des ailes des oiseaux viennent se mêler au clapotis de l'eau dans une harmonie parfaite. Barnabé se laissa tomber entre deux grosses racines, au sec. De son sac qu'il portait en bandoulière il sortit une flûte traversière en bois qu'il avais acheté peu après son arrivée dans ce monde. Il en jouait tellement mal à l'époque qu'il allait toujours dans des endroits isolés pour s’entraîner. C'était comme ça qu'il avait découvert la Mangrove. Il n'y venait pas toujours pour jouer de la flûte. C'était devenu son refuge dès qu'il avait besoin d'être au calme. Il y venait aussi pour lire, ou même quelque fois pour dormir, lorsqu'il avait besoin de rester seul. Ce jour là cependant il se sentait d'humeur à jouer une ou deux mélodies. Il leva l'instrument près de ses lèvres, plaça ses mains, puis, tout doucement, commença à souffler. Un son très doux en sortit, ondulant comme une volute de fumée. Les doigts de Barnabé bougeaient avec douceur sur l'instrument, modulant les notes une à une. Ses efforts avaient fini par payer. La musique qu'il arrivait désormais à produire était bien plus belle et délicate que tout ce qu'il avait pu parvenir à faire au début. Il était en harmonie avec la forêt.

Quelque chose vins troubler le calme. Un oiseau pris un envol paniqué, l'eau claqua à quelques mètres de là. Quelque chose approchait. Barnabé posa sa flûte, méfiant, et se leva. Imperceptiblement, ses mains commencèrent à se couvrir de givre. Si il devait faire face à un danger il serait prêt à riposter.

© EKKINOX



Spoiler:
 
Re: « Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol
Sam 12 Avr - 20:07






avatar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Le colibri.
• Descendant de : Typhon.
• Origine : Grecque.
• Héritage : Télékinésie. Absol est maître de ce qui l'entoure, il pense, et les vents portent ces mots.

• Fiche : Pile, je gagne.
• Carnet : Face, tu perds.
Heavs
Voir le profil de l'utilisateur




le king d'la bulle

absol •• barnabé

Ton regard s'élance vers le lointain. Sur ta majestueuse bulle, tu surplombes d'un ou deux mètres le sol, voguant au dessus des mangroves. Aujourd'hui, tu n'as pas vraiment eu envie de travailler. Même si, aussi rapide que la brise du mont d'Erithye, le colibri a quand même eu le courage de se pointer à la banque en début de matinée. Faut avouer que t'as pas traîné, tes affaires réglées en deux trois mouvements, t'étais déjà reparti vers tes jolies bulles, après avoir acheté de quoi te nourrir chez le meilleur chinois que tu connaisses. Enfin restaurant chinois que tu connaisses. Parce que tu connais pas de chinois sinon. A part Gérard de la compta, mais lui il est pas super sympa, et tu crois qu'il t'aime pas trop. T'es un peu trop agité, qu'il dit.

En fait, tu t'es foutu du riz cantonais partout sur ta belle tenue de pirate. Ca t'embête un peu car ça te fait paraître négligé, mais bon, un homme ça n'a pas peur de se salir, tu le sais bien.  Ta bulle aussi, tu l'as un peu aspergée de ton riz. Mais elle est forte, tu sais qu'elle ne s'en soucie guère, elle. Ca c'est de la bulle de compète.

Tu es simplement assis en tailleur, et pourtant tu te sembles si royal. Ton plat à emporter est fini, et tu te contentes à l'aide d'un geste las, de l'envoyer valser en direction de la ville. Avec un peu de chance un bon citoyen l'apercevrait et viendrait le ramasser pour le jeter. Avec un peu moins de chance il resterait là toute sa vie et tu aurais ainsi pollué cette belle île, Absol.

Avec un peu beaucoup moins de chance t'as assommé quelqu'un. Avec un emballage en carton. Ouais, avec un peu très beaucoup de chance alors.

Joyeux, toutes tes jolies bulles sont là, filtrant les rayons du soleil sur ta peau. Ici c'est ton domaine, ou pas en fait, mais tu aimes le penser. Vite, tu places ton couvre-chef sur ta tête et tu sors ton magnifique sceptre. Un bout de bâton. Un très beau bout de bâton.

« Allez Patrick, encore plus vite ! De ta magnificence, pourfende tous ces impurs hérétiques ! Malheur à ceux qui se mettent en travers de notre route ! Tayo ! »

Loin de toute cette civilisation, tu redeviens enfant Absol. Et tu as appelé ta bulle Patrick. Même si tu penses que c'est une fille. C'est joli, Patrick. Mais avec tout ça, tu commences à faire du bruit. Une mésange s'envole sur ton passage, tu projettes les grains de riz sur ton pantalon à pleine puissance dans l'eau à l'aide de ton héritage... déclenchant de minuscules gouttelettes presque non visibles. Mais t'en es quand même fier, parce que tu es un vrai pistolet de riz humain. Et ça, ce n'est pas rien. Tu fais le bruit de la mitraillette avec ta bouche et tu te concentres pour atteindre des ennemis invisibles avec le plus de précision possible.

Puis tu l'entends enfin. La douce mélodie d'une flûte traversière. Bon en fait, tu sais pas vraiment que c'est une flûte traversière mais t'as compris que c'en était une en la voyant un peu plus tard. C'est pas si compliqué en fait. Mais bref, t'es comme envoûté, et sans t'en rendre compte, t'arrêtes un petit peu de gesticuler. C'est dingue comme les notes sont douces et harmonieuses. Simplement fasciné par tant d'harmonie, tu perdrais presque le contrôle exercé sur Patrick.

Et puis plus rien. La mélodie cesse aussi rapidement qu'elle t'es parvenue aux oreilles. Mais tu es un vrai traqueur, et mine de rien, tu as déjà réussi à identifier la provenance de ce merveilleux son. Tu fais appel aux vents et très vite, toi et ta chère petite bulle vous apparaissez en aplomb d'un jeune homme aux cheveux blancs.

Toujours en tailleur, tu te contentes de le dévisager, intrigué en le pointant de ton sceptre.

« T'es qui toi ? »

Puis soudain tu réalises. D'un bond tu te redresses sur Patrick, et de toute ta hauteur tu t'agites.

« WHOA ENORME ! Tes cheveux ! Ils sont tout blancs ! Comment t'as fait ? C'parce que t'es vieux et que tu te maquilles pour cacher tes rides c'est ça ?! »

Puis en fait, tu remarques le plus intéressant.

« DOUBLE ÉNORME ! Tes mains ! Elles sont toutes blanches ! Comment t'as... » T'as comme l'impression de te répéter, en fait. Du coup tu reprends un peu ton souffle et tu fais descendre d'un ou deux mètres Patrick pour mieux voir les extrémités de ces bras. « MAIS TRIPLE ÉNORME. C'est de la glace ! Tu sais, je suis très intelligent. Alors je suis sûr que tu contrôles la glace ou un truc du genre. Moi c'est Absol, le king des mangroves. Mais appelle moi Absy. Ou maître Absy. Ou magnifique Absy. Tu vas bien ? »


Re: « Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol
Dim 13 Avr - 11:30






avatar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Blizzard
• Descendant de : Chioné
• Origine : Grecque
• Héritage : Création de neige

• Fiche : The cold never bothered me anyway
• Carnet : Mystére et boule de go.. neige
Deasks
Voir le profil de l'utilisateur


« Le chant des mangroves »
Barnabé & Absol

Lorsqu'il vit la silhouette de cet enfant perché sur sa bulle apparaître derrière le tronc d'une mangrove il eut envie d'exploser de rire. Alors c'était de ça qu'il avait eut si peur ? Il se sentait ridicule. L'enfant et l'adolescent se scrutaient mutuellement. Sûrement que chacun d'eux trouvait l'autre étrange, sans se rendre compte que lui-même était plus que surprenant. L'enfant portait une tenue assez curieuse, comme un déguisement. Il portait un chapeau bien trop grand pour lui et il lui manquait une dent, ce qui ne l'empêchait pas d'afficher un large sourire. Mais ce qui attira le plus l'attention de Barnabé était son moyen de locomotion plus que particulier. Il pensait pouvoir affirmer sans se tromper qu'il était assis sur une Bulle, une ce celles créée par la mangrove. Elle était en tout point similaire à celles qui flottaient autour d'eux, s'extirpant une à une de l'eau dans laquelle poussaient les arbres gigantesques. Cet enfant devait lui avoir fait quelque chose à cette bulle, pour qu'elle puisse supporter son poids. Il paraissait également pouvoir contrôler sa direction, puisqu'il s'approcha de lui sans rien faire de particulier. Chacun des habitants de ce monde avait un pouvoir. Sans doute celui de cet enfant lui permettait de faire tout cela. « T'es qui toi ? » Barnabé aurait pu lui retourner la question, mais il n'en eut pas le temps. Le gamin sembla prendre conscience de ce qui avait attiré son attention tout à l'heure : la couleur de ses cheveux. Lui qi aimait cet endroit pour son calme... Le gamin avait commencé à parler et ne semblait plus vouloir s'arrêter. Il le questionnait sur ses cheveux, sur son âge, puis il remarqua ses main et il eut droit à tout un tas de nouvelles remarques. Sans pouvoir s'en empêcher Barnabé se mit à rire devant l'enthousiasme du gamin. Ou d'Absol, puisque tel semblait être son nom. « Alors comme ça tu te prétend roi de la mangrove hein ? Dois-je faire la révérence devant sa majesté ? » Demandât il tout en joignant le geste à la parole. « Je me nomme Barnabé Grant, pour vous servir. Mais tu peux aussi m’appeler Blizzard... » Il leva les mains pour laisser Absol les voir de plus près. Même s'il était plus facile pour lui de créer de la neige, de la glace se formait parfois autour de ses mains lorsqu'il utilisait son pouvoir. Et au prix d'un certain effort il pouvait arriver à glacer de l'eau déjà existante ou même à compacter suffisamment a neige pour la rendre presque aussi solide que la glace, sans toutefois parvenir à ne telle pureté de cristallisation. Sans doute n'était il pas assez froid pour en faire. La douce neige lui correspondait mieux. « Bon, on va faire en sorte que je ne me soit pas concentré pour rien. » D'un geste de la main il condensa l'humidité ambiante en un manteau de neige fraîche qui recouvrit les racines entre lesquelles il s'était niché tout à l'heure. « Tu avais presque deviné. Mon pouvoir à moi c'est la neige. »

D'un bond il monta sur l'une des racines, enfouissant ses pieds nus dans la neige. Il aimait ce contact à la fois frais et incroyablement doux. Sans doute que d'autres auraient hurlé si on avait mis leurs pied dans de la neige, mais par Barnabé. Il se sentait dans son élément quand il faisait froid, mais il avait également l'impression s'il ressentait moins ce froid que la plupart des gens. Un peu comme les manipulateurs de feu qui supportent mieux les hautes température tout en étant sensible au froid. Il en allait de même pour Barnabé, la chaleur ne lui faisait aucun bien. « Tu poses quand même beaucoup de questions pour un mioche ! Je t'ai déjà répondu pour mon pouvoir alors peut être que tu peux me révéler le tiens ? Peut-être même qu'après je te dirais pour mes cheveux. » Finit-il par dire en lui adressant un clin d'oeil.

© EKKINOX



Spoiler:
 
Re: « Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol
Dim 13 Avr - 20:20






avatar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Le colibri.
• Descendant de : Typhon.
• Origine : Grecque.
• Héritage : Télékinésie. Absol est maître de ce qui l'entoure, il pense, et les vents portent ces mots.

• Fiche : Pile, je gagne.
• Carnet : Face, tu perds.
Heavs
Voir le profil de l'utilisateur




burps

absol •• barnabé

Dei que c'est bon de sentir ton ventre plein, Absol. T'as surement trop mangé. Et surement trop vite, t'es sûr que ça va te jouer des tours. Mais tant pis, tu n'as jamais su résister au riz cantonais. Alors, d'un petit geste rigoureux, tu essuies les derniers résidus de ton repas sur ta tenue, et nettoies tes magnifiques botes cirées. Puis tu relèves la tête, et tu refais face à l'homme des glaces. Il t'intrigue en fait. Au fond de toi, tu penses déjà avoir trouvé le yéti. En un peu moins gros. Et un peu moins poilu. Et surement plus gentil. Enfin tu l'espères, t'aimes bien te faire des amis.

« Alors comme ça tu te prétends roi de la mangrove hein ? Dois-je faire la révérence devant sa majesté ? »

Tu ne vois aucune ironie dans cette phrase Absol. Tu te contentes de marmonner un bref « Non c'est pas la peine, t'inquiètes. » en le regardant de ton air compatissant. Le pauvre, il est probablement très impressionné par ta prestance. Tu te demandes s'il est riche, avec un peu de chance tu pourrais en tirer quelque chose.

« Je me nomme Barnabé Grant, pour vous servir. Mais tu peux aussi m’appeler Blizzard... »

Son surnom est vraiment moche. Parce que deux Z dans un même mot, c'est quand même assez particulier. Même si les deux sont piles au milieu. Même si un B majuscule, c'est plutôt beau gosse. Soudain, il lève ses mains vers toi. Et toi tu te penches, à l'extrémité de Patrick, de sorte à pouvoir mieux les examiner. T'avais eu raison, encore une fois : c'était bien de la glace. Ton nez effleure presque ses paumes et tu commences à avoir froid.

Heureusement que t'as eu le temps de te redresser pour éternuer. Il aurait eu trop de chance de recevoir ta morve si pure sur ses doigts. Il faudrait que tu songes à faire payer les gens pour cela, d'ailleurs.

« Bon, on va faire en sorte que je ne me soit pas concentré pour rien. »

Et soudain de la neige se forme au milieu des racines. Tu écarquilles les yeux et meurs d'envie de sauter dedans. T'as toujours aimé la neige, c'est comme le riz cantonais. En plus, c'est froid et agréable, doux au toucher et ça fond sur la langue. Peut-être que tu pourrais embaucher Barnabé comme climatiseur de poche ? Ca serait vraiment chouette. Tu le notes dans un coin de ta tête tandis que tu rapproches ta bulle de Barnabé qui s'éloigne vers les racines.

« Tu avais presque deviné. Mon pouvoir à moi c'est la neige. »

Vexé. Tu encaisses. Il est extrêmement rare que tu te trompes, cette sensation d'échec, tu détestes la ressentir. Alors tu encaisses. Et tu barres le climatiseur de poche dans le coin de ta tête.

« Tu poses quand même beaucoup de questions pour un mioche ! Je t'ai déjà répondu pour mon pouvoir alors peut être que tu peux me révéler le tiens ? Peut-être même qu'après je te dirais pour mes cheveux. »

Il te fait un clin d'œil. Il a l'air gentil. Tu aurais pu l'apprécier. Mais il vient de te considérer comme un simple mioche. Et ça, ça te plaît pas trop. Ses cheveux, tu n'as plus du tout envie de savoir comme ça marche. Après tout, tu es beaucoup trop sérieux pour ça. Sûrement que c'est un handicapé qui a subit une mutation de son génome tellement qu'il est bête. Voila tout. Tu rapproches encore Patrick de l'homme des neiges, de sorte à collet ton nez au sien.

« Insulte moi encore une seule fois, et je te colles un procès pour injure publique envers un fonctionnaire. Crois moi, les procédures ça me connait, alors t'as intérêt à faire moins le malin, fissa. Je te signale que j'ai 10 ans, et que c'est pas parce qu'il me manque une dent que le valeureux Absol ne peut pas t'écraser de son petit doigt droit. »

Et soudain ça vient. Du fond de l'estomac, le gaz remonte en toi. Le riz cantonais ça te fait toujours ça. Tu lâches un rôt, sans aucune élégance, venant rompre la quiétude de la forêt de ce son presque léger. Presque. Le truc c'est que Barnabé, il est toujours devant toi.

« Oups. »

Rapide, tu sors un désodorisant de ton sac à dos. T'es très propre sur toi Absol, l'hygiène ça te connait. Tu pschit un petit coup dans l'air, agite les bras pour faire circuler les bonnes odeurs de mangue et de pastèque, et continue de parler, mine de rien.

« Il fait pas chaud, hein ? Moi ça me dérange pas mais bon. Bon, toi non plus je suppose. Ouais ouais. Mon héritage ? Bah ça se voit pas ? Tu vois pas Patrick devant toi ? Plus simplement  je suis télékinésiste, je peux faire bouger les choses en murmurant aux vents. C'est métaphorique, hein, je préfère préciser. Au cas où, m'en veux pas. »

Tu compresses tes paumes devant toi, et une boule de neige se forme quelques centimètres plus loin. Et svlouch. Tu balances à pleine puissance, sans bouger ton corps mis à part tes yeux, la sphère glacée sur un écureuil non loin de toi. Tu es plus qu'un pistolet de riz humain. T'es un véritable pistolet pourfendeur d'écureuil humain.

« HEADSHOOOOT ! T'as vu ça un peu ? Vas y fait mieux si tu peux ! »

Et tu lui montres du doigt une ruche qui pendouille à une branche d'arbre un peu plus loin.


Re: « Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol
Dim 20 Avr - 10:40






avatar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Blizzard
• Descendant de : Chioné
• Origine : Grecque
• Héritage : Création de neige

• Fiche : The cold never bothered me anyway
• Carnet : Mystére et boule de go.. neige
Deasks
Voir le profil de l'utilisateur


« Le chant des mangroves »
Barnabé & Absol

Cette rencontre avait quelque chose de surréaliste. La mangrove offrait un spectacle assez insolite par elle-même, mais l'arrivée de ce gamin si étrange perché sur sa bulle amplifiait cet effet. Barnabé avait l'impression d'être dans un film de Miyasaki. Il était comme Chihiro, perdu dans le monde magique des bains de la sorcière Yubaba. Le jeune garçon aurait tout aussi bien pu se transformer soudain en crapaud que ça ne l'aurait même pas étonné. Avec son air boudeur il en avait d’ailleurs un peu l'air. Il n'avait pas apprécié qu'il le traite de mioche. Pourtant ce n'était pas dit méchamment, mais Barnabé avait tendance à oublié qu'à cet âge là on veut absolument qu'on nous traite comme des grands. Il le menaçait de lui faire un procès et de l'écrabouiller avec son petit doigt, parce que d'abord il a dix ans et c'est un grand garçon alors il faut le prendre au sérieux. Si il avait pu se retenir durant tout son discours, Barnabé ne pu plus s'empêcher d'exploser de rire lorsque le petit Absol fut victime de son propre estomac. Le bruit de son rôt effrayait même quelques oiseaux qui s’envolèrent, paniqués. Séchant quelques larmes de rire qui brouillaient sa vue, Barnabé réussit enfin à s'arrêter de rire. « Je vois que tu rote comme un homme ! Tu as raison, tu n'est pluuuuus du tout un enfant ! » Bien entendu c'était ironique, mais comme Absol semblait un peu imbu de sa personne c'était probable qu'il ne le remarque même pas. De toutes façons il continuait de parler, lui expliquant en quoi consistait son héritage. En gros il avait des pouvoirs de télékinésie. Plutôt stylé, mais classique. Il était tel le professeur Xavier, mais avec une bulle à la place de la chaise roulante. Avec tout le monde qui avait finit par arriver dans cet endroit il était certain qu'ils auraient pu reformer les X-men si ils avaient voulu. Barnabé était en train de méditer à propos de tout ça, se disant qu'il aurait fait un bon Iceberg, lorsqu'un « skweeeeek ! » paniqué résonna à nouveau dans la mangrove. L'endroit était bien moins calme depuis qu'Absol était arrivé. En utilisant ses pouvoirs il avait envoyé une boule de neige sur un pauvre petit écureuil.

Choqué, Barnabé se tourna vers l'enfant. « Non mais ça va pas ? Il t'avait fait quoi ce pauvre écureuil ? On t'as jamais dit que c'était mal de maltraiter les animaux ? » Même s'il était bagarreur, il n'avais jamais toléré que l'on fasse du mal à plus faible que soit. Qu'il s'agisse d'animaux ou de personnes plus jeunes. Il prit une grand inspiration pour se calmer. S'en prendre Absol reviendrait à contredire ses principes, mais ce gamin méritait quand même une leçon. Lancer des boules de neige sur des animaux était cruel, ils n'avaient rien demandé. Mais si Absol se sentait d'humeur à lancer des boules de neiges, il allait en avoir l'occasion. Il joignit les mains, entre lesquelles commença à se former sa délicieuse neige. D'un geste rapide, il envoya le projectile droit sur la figure d'Absol. Personne ne lançait des boules de neige avec autant de précision que lui, sûrement parce que personne n'était aussi habitué à le faire que lui, Blizzard, le garçon qui pouvait créer de la neige.

© EKKINOX



Spoiler:
 
Re: « Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol
Dim 20 Avr - 17:22






avatar
enchanté, moi c'est
informations du personnage
• Dit : Le colibri.
• Descendant de : Typhon.
• Origine : Grecque.
• Héritage : Télékinésie. Absol est maître de ce qui l'entoure, il pense, et les vents portent ces mots.

• Fiche : Pile, je gagne.
• Carnet : Face, tu perds.
Heavs
Voir le profil de l'utilisateur




négociations

absol •• barnabé

En fait, le Barnabé il a décidément pas l'air marrant. Du tout. Au début il avait pas l'air si méchant, pas très intelligent c'est sûr, mais rien de bien dérangeant. Mais voila, tu veux sympathiser avec lui, rattraper ses bévues et à peine l'écureuil il gémit que l'autre demeuré un peu trop sensible te gueule dessus.

« Non mais ça va pas ? Il t'avait fait quoi ce pauvre écureuil ? On t'as jamais dit que c'était mal de maltraiter les animaux ? »

Tu fronces les sourcils et tu le regardes soudainement d'un air méchant. Ton vrai air de vrai méchant. En fait, tu louches. C'est tout. Mais toi, t'es juste persuadé que ça te rend beaucoup plus menaçant d'avoir un strabisme. Il se prend pour qui sérieux celui là ? Il serait grand temps que tu le remettes illico presto à sa place. T'as un réel sens de la justice, toi au moins, et ça compense sûrement ton manque d'affinités avec les animaux. L'argent et les chiffres c'est tellement mieux.

« ET OH LA FILLETTE SENTIMENTALE, ELLE VA REDESCENDRE TOUT DE SUITE, OK ?  C'est pas parce que tu pleurniches à la vue d'un escargot écrasé que tout de suite faut se permettre de crier à la SPA pour n'importe quelle raison ! Non mais c'est dingue, te faut une tétine pour que t'arrêtes de gémir ?! »

Tu te rends pas compte mais tu hurles, Absol. Au diable la si belle tranquillité de la forêt, quand il faut remettre à sa place quelqu'un, t'es le meilleur. Surtout si ce quelqu'un te vois comme un gosse. C'est dommage. Tu casses le mythe de ton innocence, ça t'étonnerait même pas qu'il écarquille les yeux en t'entendant parler de la sorte.

Mais non, bien sûr que non, l'autre il est train de te préparer une jolie boule de neige. Bravo, génial, monsieur veut te l'envoyer sur la figure. Même pas besoin de réfléchir que l'homme des neiges est prévisible comme pas deux.  Puis mince, c'est pas très futé, et loin d'être original. Toi tu balances du riz à la volée. Tu pourfends les écureuils. Tu règnes sur les magnifiques bulles de la mangrove. Et lui il va juste t'enfourner sa neige dans tes narines. Et parce qu'il croit que tu vas te laisser faire en plus.

Tu t'apprêtes à applaudir et à te moquer de lui de ta plus merveilleuse ironie que tu tombes en arrière. Le choc est rude, te voilà propulser loin de Patrick, de la neige plein les yeux. Heureusement que t'en as également sur le reste de la figure. Parce qu'en dessous, t'es rouge comme du piment d'Espelette. Diantre, c'est qu'il est rapide. Ca te fait du mal de l'avouer, mais tu l'as même pas vu venir. En la voyant venir. Enfin en prévoyant de la voir venir. Enfin voila.

« BWORDVEL ! »

Et vlan, les quatre fers en l'air tu tombes sur la mousse d'une racine. L'autre bonhomme il y a pas été de main morte sérieux. Mince ça fait mal. Drôlement mal. D'un geste empli de haine tu essuies ton visage en sifflant Patrick. D'un coup de main, tu attrapes ton couvre-chef un peu plus loin et tu te hisses sur ta bulle.

Et tu glisses. Lentement. Au sol.

D'une façon plus que glorieuse, tu tentes une seconde fois de monter dessus, en ravalant ta fierté. Bon Dei que t'as honte. Enfin debout, fièrement sur ton matelas bullesque, tu le défies du regard.

« C'est ça, c'est ça, rigole ! J'ai peut être chatouiller un écureuil un peu trop fort, mais toi c'est un enfant que tu viens de balancer à terre. UN ENFANT QUI A PLEIN DE RELATIONS. »

Parce que oui, des fois t'es encore un gosse en fait. Quand ça t'arranges.

« T'as intérêt à avoir te bons avocats parce que tu vas casquer mon pote, maltraitance sur mineur, c'est au moins 20% de taux généraux sur tes impôts locaux, et si tu cumules ça avec ton délit précédent, tu sais ce que ça veut dire ? Ca veut dire que t'es sacrément dans le pétrin. Et ouais. »

Puis tu passes ta main dans les cheveux, te laisses tomber, accroupi sur Patrick et sors ton boulier en ébène. Puis tu relèves la tête après avoir trifouiller dans les jetons, un air faussement compatissant sur ton visage.

« Mais y a moyen de s'arranger, tu sais, je suis pas un monstre. Ca se voit rien qu'à ton allure que t'as déjà du mal à boucler les fins de mois, alors si tu veux, je peux m'arranger. Je viens de faire un rapide calcul et avec 1 279.99 $ par mois, j'ai possibilité de m'en sortir. Comme ça, tout le monde est content ! »

Tu ranges ton instrument, et sort un contrat relié d'une vingtaine de page de ta sacoche dans ton dos. Puis tu indiques à Patrick de te ramener face à Barnabé. Un crayon dans l'autre main, tu lui tends le tout, fourgué du sourire du meilleur vendeur.

« C'est déjà pré-rempli, je m'occuperai du reste. T'as juste à signer là, ici et... juste là. T'as vraiment de la chance tu le sais ? »


Re: « Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol






enchanté, moi c'est
Contenu sponsorisé
informations du personnage

 

« Le chant des mangroves » • Barnabé&Absol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quel est le méchant le plus méchant de Disney? [Survivor]
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-